Accueil du site > fr > Transitions énergétiques > Les écono-piliers du mix électrique

Les écono-piliers du mix électrique

Dernier ajout : 13 septembre 2011.

Dix millions de minichaînes hi-fi en veille consomment autant d’électricité que 90 000 familles françaises, soit l’équivalent habitants de la ville de Nantes intra-muros. Le multimédia, quant à lui, engloutit 10 % des électrons produits sur Terre. Les petits gestes électro-citoyens sont capables de très grandes choses. Ainsi, à condition de s’intéresser aux postes importants, la recherche d’efficacité énergétique à la maison peut renflouer considérablement nos porte-monnaie et apporter de vraies solutions durables aux maux de la civilisation. L’ère du numérique suggère qu’il est possible d’exister autrement, en créant une révolution énergétique high-tech sur fond de tablettes tactiles et smartphones. La notion d’économie de ressources, jusqu’alors contenue par des arts de la communication verte préférant le spectacle éolien ou photovoltaïque, s’impose comme un pilier informatisé de la troisième ère industrielle et une évolution économiquement crédible vers un développement soutenable. En quelques années seulement, les canons de confort ont radicalement évolué, les factures d’énergie aussi. Ainsi, chauffage, climatisation, frigo, veilles, ordinateurs, eau chaude sanitaire, super TV haute définition, domotique et beaucoup d’autres, dirigent le quotidien d’une multitude de terriens.