> Watts efficients > Eau chaude sanitaire optimisée

Eau chaude sanitaire optimisée

L’eau chaude à disposition permanente est un acquis technologique parmi les plus précieux du siècle dernier. Cependant, si nous n’y prenons garde ce confort peut devenir très coûteux.

Quelques règles d’or économes :

  1. La réserve d’eau chaude de la maisonnée doit être installée le plus près possible des robinets, à l’intérieur de l’espace habité chauffé et non dans un grenier ou un garage sans isolation. Cette disposition évite de laisser s’écouler de nombreux litres d’eau froide à chaque sollicitation du robinet d’eau chaude et permettra à chacun d’entre nous d’économiser annuellement environ 27 mètres cubes d’eau potable.
  2. Les déperditions thermiques d’un chauffe-eau électrique de 300 litres installé dans une habitation normalement chauffée sont d’environ 900 kWh par an pour une température maintenue à 65°C sans utilisation. On imagine aisément que le même appareil perdra beaucoup plus de chaleur s’il est exposé au froid de l’hiver. En fait, dans ces conditions défavorables la dépense du poste eau chaude peut largement doubler. Si vous souhaitez limiter la facture, n’hésitez pas à revêtir intégralement l’appareil d’une protection thermique adéquate.
  3. La réduction du fonctionnement des résistances électriques à 2 heures pour un accumulateur de 200 litres et 3,5 heures pour 300 litres en fin de tranche horaire creuse apporte d’importantes réductions des factures d’électricité.
    Nos mesures confirment qu’il est possible de réduire la dépense énergie d’appartements « tout électrique » d’environ 25% avec quelques techniques simples et accessibles, sans jamais priver les occupants de confort. Il suffit par exemple d’installer un programmateur sur l’alimentation électrique du chauffe eau et de caler la mise en service à 5h00 avec une coupure à 7h15 pour un réservoir de 200 litres (4h00 à 7h30 pour 300 litres).
JPEG - 143 ko
Programmateur sur chauffe-eau électrique

Hors période de chauffage, un principe thermique identique est applicable aux chaudières fioul, gaz et autres, munies d’une réserve d’eau chaude de 150 litres à minima. Ici également, le maintien à température maxi 24h/24h est inutile et génère des gaspillages de combustible, encore plus importants si le brûleur gaz est équipé d’une veilleuse (1200 à 1500 kWh perdus / an).

Consommations d’un chauffe eau électrique de 150 litres installé dans le volume habité d’un appartement et utilisé par une seule personne :

  • Fonctionnement permanent : 3248 kWh/an ou 391€ / an
  • 8h00 de fonctionnement / 24 heures : 2007 kWh/an ou 160€ / an
  • 2h00 de fonctionnement / 24 heures : 657 kWh/an ou 79€ / an

Notons que dans les trois cas le service rendu est rigoureusement identique, mais avec le dernier exemple l’abonnement heures creuses n’est plus justifié, vos factures ne s’en plaindront pas… !

Econo-bilan énergie finale :

En France, on recense environ 17 millions de chauffe-eau électriques. L’économie réalisable à minima sur chaque appareil est de 1000 kWh/an. A l’échelle du pays, l’économie sur ce seul poste de consommation peut s’exprimer ainsi :

  • 17 milliards de kWh/an
  • 1,088 milliards d’euros par an
  • 2,4 équivalent tranches nucléaires
  • 20 milliards de kWh/an non produits

Un tel équipement ne coûte que quelques dizaines d’euros. La mise en œuvre d’une vraie politique d’efficacité énergétique influencerait très positivement l’économie de la France.